Joyeux suicide et bonne année ! _ Sophie de Villenoisy

Le Livre de Poche – Sélection de février du Prix des Lecteurs 2018 – 

Quatrième de couverture : « Tu fais quoi à Noël ?
— Moi je me suicide, et toi ? »
Bien sûr, dit comme ça, ça peut paraître sinistre, mais, à quarante-cinq ans, c’est ma meilleure option. Ce n’est pas comme si je faisais des malheureux autour de moi. Comme si j’abandonnais mari et enfants. Je n’ai ni chien ni chat. Même pas un perroquet pour me pleurer.
Et puis ça me laisse deux mois pour faire connaissance avec mon vrai moi.
Deux mois c’est court. Ou long, ça dépend de ce qui se passe, en fait.

Célibataire, peu d’amis, plus de parents, Sylvie Chabert est persuadée que sa vie ne mène à rien et veut mettre fin à ses jours. Mais une série d’événements imprévus contrarie son plan. Tour à tour hilarant et émouvant, Joyeux suicide et bonne année ! est un antidote à la solitude, un hymne à la vie, une comédie salutaire et impertinente.

 

Mon avis : 

Il est tellement rare de rire aux larmes à la lecture d’un livre… Sourire intérieurement, voire du coin des lèvres, est fort heureusement habituel. Mais un vrai rire, à faire travailler les zygomatiques… C’est plus exceptionnel. Et rien que pour cela, je vous recommande très vivement, à tous, de vous offrir un instant bonheur avec Joyeux suicide et bonne année !

Le livre est court et vraiment rafraîchissant. Le lecteur fait la connaissance de Sylvie, 45 ans, au bout du rouleau au point de prévoir de se donner la mort le jour de Noël. Engoncée depuis des décennies dans une immense solitude, cette femme est persuadée de n’avoir plus rien à perdre, et même plutôt tout à gagner en choisissant le jour, l’heure, et le procédé de sa mort. Incapable de l’avouer à son entourage, elle se dit qu’en parler à un psy serait peut-être bien… 

La rencontre avec Frank, le psy en question, va tout chambouler !

Le livre est composé de deux parties. La première est tout simplement hilarante ! Sylvie, poussée par Frank, se lance dans de nouvelles expériences qu’elle nous raconte avec une franchise sans limite et un humour décapant. Dans la seconde partie, l’humour reste présent mais laisse également une belle place à l’émotion, lorsque Sylvie (re)découvre la vie. 

Je n’en dis pas plus… L’intrigue n’a rien d’exceptionnel mais, c’est court, c’est bon, c’est à lire si vous voulez sourire un peu. 

 

Joyeux suicide et bonne année ! est ma première lecture dans le cadre de l’élection
du Prix des Lecteurs Le Livre de Poche 2018.


Une jolie lecture qui augure de belles découvertes.

 

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :