Le prince charmant c’est vous ! _ Isabelle Saporta

 – Fayard –

Résumé :

Elle vient d’avoir quarante ans. Elle est journaliste et sillonne la France pour ses enquêtes. Elle a deux adorables petites filles. Et un mari qui, bien heureusement, ne travaille pas et s’occupe de leurs enfants. Enfin, «  bien heureusement  », c’est ce qu’elle se raconte à elle-même, parce qu’au fond elle est au bord du burn-out.
«  Mais comment ça  ? lui clame son entourage. Tu as tout pour être heureuse  ! Des enfants fabuleux, un mari attentionné, un travail passionnant  !  »
Oui, mais voilà. Shiva en a plein les bras. De ce mari adorable mais glandeur. De sa culpabilité abyssale de mère qui travaille. De la pression qu’elle se met sur les épaules pour faire bouillir la marmite. Sans compter les mille et une choses du quotidien qui incombent toujours aux femmes…
Elle n’en peut plus et rêve d’une nouvelle vie. Sous le regard attentif de son psy à l’érudition désuète, de son meilleur ami homosexuel rosse et drôle, de sa tante sexagénaire gentiment indigne et d’une copine un peu loufoque, elle met tout en œuvre – et souvent le pire  ! – pour s’en sortir. Elle se cogne contre tous les murs et rêve d’un être miraculeux seul capable, croit-elle, de la sauver. Jusqu’au jour où, enfin, elle comprend que… le prince charmant, c’est elle.

Mon avis : 

Aie !

Départ de lecture compliqué. Qui s’est prolongé en une lecture compliquée jusqu’à la fin. J’imaginais un roman léger, drôle, rafraîchissant. J’ai plutôt eu la sensation de lire une histoire too much, remplie de clichés, abracadabrante, où tous les hommes, du fermier rustre au meilleur ami gay en passant par l’employé en travaux du bâtiment, veulent se farcir l’héroïne du roman. 

La caricature est poussée trop loin à mon sens, et plus j’avançais plus les situations et les personnages me paraissaient grotesques. Tout me semblait trop superficiel, on n’entre à aucun moment dans quelque chose de vraiment sérieux, d’un poil profond… J’ai vraiment pris sur moi pour arriver jusqu’à la dernière page. 

Je me retrouve bien désemparée face à de telles lectures… Il est difficile de donner son avis quand il est si négatif. Je ne souhaite pas nuire aux auteurs, leur travail est tellement compliqué, fastidieux, et je trouve vraiment courageux de publier, de se confronter à la critique. Ma mission est cependant d’être honnête avec vous. Et je dois admettre que je ne recommanderai pas ce roman.

 

Laisser un commentaire