Moka _ Tatiana de Rosnay

 – Le Livre de Poche – 

Quatrième de couverture : 

Justine mène une petite vie tranquille entre son mari, ses deux enfants et son boulot de traductrice free-lance. Mais un mercredi après-midi, tout bascule. Un chauffard renverse son fils en plein Paris, et prend la fuite, à bord d’une berline couleur moka. Malcolm sombre dans le coma, l’enquête piétine…
Seule contre tous – ou presque, Justine veut découvrir la vérité. Jusqu’au bout. Et à n’importe quel prix.

 

Mon avis : 

Moka est la quatrième lecture commune avec Maïté, du blog Mademoiselle Lit. C’est elle qui a choisi ce livre (un choix, vous le verrez, que je trouve excellent !). Je vous invite à aller voir, sur son blog, ce qu’elle en aura aussi pensé. 

Plongée vertigineuse dans la vie d’une mère désespérée… Moka est un roman prenant, addictif. Le scénario y est pour beaucoup : Justine arrivera-t-elle à trouver et confronter le coupable de l’accident de son fils ? Malcom se réveillera-t-il du coma dans lequel il est plongé depuis qu’un chauffard l’a renversé ? 

Moka c’est l’histoire d’un drame. Mais aussi et surtout, il me semble, le récit de la tourmente d’une mère en perdition. C’est cet aspect psychologique qui m’a le plus accrochée. Le caractère de Justine et les nombreuses phases entre espoir, détermination, volonté d’abandonner, mais, finalement, non ! ne rien lâcher… Tatiana de Rosnay nous immerge dans cet ouragan de pensées contradictoires qui assaillent cette mère de famille. Le style d’écriture est bref, incisif. Comme les pensées qui se bousculent dans la tête de Justine !

Tout le suspense est là ! Que va-t-elle faire ? Jusqu’où ira-t-elle ? Dépassera-t-elle les limites ? Abandonnera-t-elle ? Quelle sera sa réaction en retrouvant la personne responsable de l’accident qui a bouleversé sa vie ?  Impossible de lâcher le livre avant de l’avoir fini. 

En toile de fond, Tatiana de Rosnay signe aussi une jolie déclaration d’amour à ses origines anglaises, et au métier de traducteur. Un très joli clin d’œil pour que les lecteurs n’oublient pas que le rôle du traducteur est bien loin d’être secondaire. 

En bref : j’ai adoré cette lecture ! Je n’avais encore jamais lu d’ouvrages de Tatiana de Rosnay et je pense que d’autres livres de cet auteur rejoindront ma bibliothèque prochainement ! Un grand merci à Maïté, pour ce choix fort judicieux ! 

N’hésitez pas à aller lire son avis sur son blog : mademoisellelit.com

 

Nos précédentes lectures communes : 

La fille pas sympa – Julia March 
L’attentat – Yasmina Khadra 
Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil – Haruki Murakami

 

 

4 Comments

  1. marie françoise schmitt

    bonjour,
    je découvre votre blog avec cette critique du roman de Tatiana DE ROSNAY que j’ai lu sur le blog de Mademoiselle lit.
    Avec vos deux critiques positives, j’ai hâte de me procurer ce livre.
    De cette auteure, j’ai lu BOOMERANG, que j’ai beaucoup aimé, beaucoup plus que le film adapté du roman.
    je vous remercie de partager votre passion.
    Bien cordialement
    Marie Françoise

    • clarine_bouquine

      Merci à vous pour cet adorable mot d’encouragement 🙂 J’ai découvert Tatiana de Rosnay avec Moka mais j’espère bien en lire d’autres 🙂
      Vous pouvez vous fier aveuglément aux avis de Mademoiselle Lit 😉 c’est en tout cas ce que je fait sans avoir jamais été déçue pour l’instant.

  2. Marie Françoise

    Bonsoir,
    Je suis allée acheter « Moka » et…. Pas de Moka. D’autres ouvrages de cette auteure mais pas celui là. Du coup, je suis repartie avec deux livres d’Aurélie Valognes. 😊

Laisser un commentaire