Le Soleil des rebelles _ Luca Di Fulvio

soleil des rebelles

Slatkine & Cie

Quatrième de couverture :

« – Un jour, ma mère et le vieux Raphael parlaient des rebelles. Ils ont dit que c’était des hommes qui trouvaient le soleil la nuit.
Mickael fronça les sourcils.
– Qu’est ce que ça veut dire ?
– J’en sais rien, répondit Eloisa en haussant les épaules.  »

Mon avis :

Quelle aventure ! Elle remontait à quelques temps, ma dernière lecture d’une telle épopée médiévale. Et à la lecture du Soleil des rebelles je me dis que ça m’avait manqué !

Immersion immédiate au XVème siècle, dans la vallée de la Raühnvahl. L’histoire commence fort, l’auteur nous prend pour témoins d’un massacre atroce au château. Mais nous ne sommes pas seuls à assister au drame. Le petit prince Marcus II, qui en réchappe par miracle, assiste impuissant au meurtre de ses parents et de sa petite sœur. Il n’a plus rien. Pour survivre, il doit devenir un serf. Toute une épreuve pour un enfant habitué au confort, à l’abondance de nourriture, et aux activités agréables.

Le Prince devenu serf de la glèbe doit oublier qui il est. Il grandit dans un univers dur, plein d’épreuves et de violence. Il doit apprendre à contrôler sa haine, à dompter ses envies de vengeance, il découvre l’amour, l’amitié, l’envie de se battre pour une grande cause.

Nous suivons avec passion les aventures du petit garçon, qui devient un jeune homme fort puis un homme puissant et obstiné. Face à celui qui a ordonné le meurtre de sa famille il n’aura de cesse de chercher la liberté : la sienne, puis celle de tout un peuple.

L’histoire est hyper addictive, pleine de rebondissements non attendus. Les personnages sont parfaitement taillés : on les adore ou on les déteste, mais aucun ne laisse indifférent. La richesse et la diversité des personnages offre une fresque animée, pleine de couleurs et de sentiments. Pour peu, on a l’impression de les avoir croisés, connus…

En bref :

J’ai A-DO-RÉ ! C’est un gros coup de coeur. Je ne connaissais pas la plume et le talent de conteur de Di Fulvio, je suis totalement conquise. Après Le Soleil des rebelles, il va devenir impératif que je lise ses deux premiers ouvrages, qui ont rencontré eux aussi un vif succès.

1 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :