Lettres à sa fille _ Calamity Jane

Rivages

 

Résumé : 

Le 8 mai 1941, Madame Jean McCormick, invitée de l’émission « We the people » sur CBS, déclare être la fille de Calamity Jane et tenir en sa possession les lettres que sa mère lui a écrites durant vingt-cinq ans. Le monde entier découvre alors une Calamity Jane sensible et aimante, une femme rongée par le remords d’avoir abandonné son enfant qu’elle ne pouvait élever. Cette femme d’exception, figure emblématique du Far West, voulait que sa fille connaisse une vie stable et profite d’une éducation solide. Elle la fit adopter à l’âge d’un an par un couple originaire de l’Est, Jim et Helen O’Neil. Grâce à la découverte récente du manuscrit original, sept lettres inédites et la préface écrite par Jean McCormick à l’occasion de la première publication des lettres ont pu être ajoutées. Un formidable témoignage d’amour maternel.

 

Mon avis : 

Derrière le mythe, la femme : Jane. Au delà de la légende du Far West, on découvre une mère vouant un amour inconditionnel à sa fille, qu’elle a choisi de faire adopter par un couple de confiance, consciente qu’il apporterait à sa fille stabilité et éducation. Car la vie de Jane ne semble rien avoir de simple. Une vie de solitude, de faux semblants, dont elle laisse des traces dans les lettres qu’elle dédie à son enfant chéri. Une vie à se battre contre le regard des autres, et à mettre en garde sa fille contre ce que les gens pourraient dire de Calamity Jane.

Ce petit livre se lit très rapidement, et très agréablement. Les lettres de Calamity Jane sont courtes, souvent décousues. Les récits, les messages se mêlent, laissent imaginer un esprit un peu perdu, en ébullition, désireux de tout dire à la fois : son amour pour sa fille, ses mises en garde, et le témoignage de son quotidien difficile.

La véracité de ces lettres semble être remise en question par certains historiens, nous ne sauront donc pas si ce récit est un réel témoignage, mais il n’en est pas moins très intéressant pour approcher Calamity Jane, ainsi que toute une époque (qui pour ma part m’intéresse beaucoup).

En bref : je recommande cette lecture brève, différente, émouvante, instructive.   

 
 

J’achète ce livre

 

 

Laisser un commentaire