Proxima du Centaure _ Claire Castillon

 – Flammarion Jeunesse – 

 

Résumé : 

« Je l’appelle Apothéose parce qu’il n’y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage. Je la klaxonnerai avec ma tête jusqu’à ce qu’elle se retourne. Un jour, elle me dira son vrai prénom, à l’oreille, elle le prononcera avec le souffle. Son souffle réveillerait un mort. En attendant, de là où je me trouve, je kiffe à fond dès que je pense à elle. »

Tous les matins, Wilco regarde Apothéose passer sous sa fenêtre. Jusqu’à ce qu’un jour, il se penche tellement qu’il tombe.

 

Mon avis : 

Proxima du Centaure est une histoire belle, émouvante, profondément triste et pourtant pleine d’humour. C’est aussi un livre très surprenant ! 

Tout d’abord car on s’attend à une romance gentille et qu’en fait, pas du tout ! Wilco est bel et bien tombé par la fenêtre alors qu’il regardait l’élue de son coeur passer dans la rue. Pas de métaphore. Juste un accident domestique, un « bête » accident qui l’envoie direct à l’hôpital. Cloué au lit, il ne peut plus parler, ne peut plus bouger. Il respire grâce à une assistance médicale… Bref le constat est alarmant et le verdict est des plus pessimistes. Coincé dans cette enveloppe charnelle devenue inutile, Wilco n’a plus que son esprit. Celui qui lui permet d’appréhender ce qu’il se passe autour de lui et, surtout, de s’évader. Alors il s’invente une vie. Il imagine comment vivent ses proches. Et il voit Apothéose (ou Nicole) ! Son ultime parcelle d’évasion, celle avec qui il rêvait de tout construire. Mais cette évasion n’est qu’une chimère. Le temps passe et rien ne s’améliore. La fin, inéluctable, approche. 

Vous l’aurez compris, c’est sombre, c’est triste, mais pourtant la lecture est légère, grâce à l’humour du jeune Wilco. 

Le deuxième point surprenant, c’est l’écriture. Le style est travaillé, plus que ce qu’on a l’habitude de trouver pour un public de jeunes lecteurs. J’ai trouvé que c’était une belle idée, et un gros plus. L’auteure fait honneur à ses lecteurs en leur offrant ce beau récit. 

En bref : Proxima du Centaure est une lecture très agréable, qui peut plaire aux ados, mais pas que. J’ai pour ma part passé un très bon moment. 

 

Laisser un commentaire