J’ai senti battre notre coeur _ Véronique Janzyk

 – On Lit Editions –  

Résumé : 

« Qui marche au rythme de qui ? Nous avançons enfin sans penser, sans nous adapter l’un à l’autre. Il fait ce jour-là une lumière étrange, aveuglante, qui fait paraître les réverbères allumés en plein jour. Tu crois que c’est la pollution. J’espère que non. Il y a quelque chose de ralenti chez les passants. On se croirait dans un rêve. Les heures passent et la lumière ne décline pas. Le temps s’est arrêté. »

Sous un ciel étoilé, la narratrice rencontre un écrivain. Il tente de lui faire partager sa passion de la marche. Au gré de leurs promenades, J’ai senti battre notre coeur dessine le portrait d’un homme tourmenté qui trouve refuge dans la littérature. Là où la narratrice le rejoint enfin, à égalité de pas. Véronique Janzyk nous invite à la fabrique de l’intimité.

Mon avis : 

Délicatesse et poésie… Intimité et écriture. Ce court ouvrage est vraiment particulier. Le rythme, les phrases courtes et percutantes m’ont plu. Mais je ne parlerai pas d’un roman en tant que tel. Même s’il y a une trame, une histoire, je l’ai trouvée sous-jacente, mineure à côté des mots. J’ai ressenti ce livre comme un grand poème, fait de sensations et de réflexions sur la vie, le couple, et le travail d’écriture. On aime, ou on aime pas. 

Pour ma part j’ai aimé, sans trop savoir expliquer pourquoi. Juste une sensation de bien-être à la lecture de ces pages. J’ai laissé de côté le fond de l’histoire et me suis laissée porter par la fluidité des phrases et des images. 

 

 

Laisser un commentaire