Ta vie ou la mienne _ Guillaume Para

couv ta vie ou la mienne

 – Editions Anne Carrière – 

Résumé : 

Hamed Boutaleb naît à Sevran, en Seine-Saint-Denis. Orphelin à l’âge de huit ans, il part vivre chez son oncle et sa tante à Saint-Cloud, commune huppée de l’Ouest parisien. Pour la première fois, une existence sans adversité s’offre à lui. Hamed saisit sa chance et s’épanouit avec une passion : le football. Il brille dans le club de la ville, où il se lie d’amitié avec l’un de ses coéquipiers, François.

À seize ans, le jeune homme tombe amoureux de Léa, qui appartient à un autre monde, la haute bourgeoisie. L’amour passionné qui les lie défie leurs différences et la mystérieuse tristesse qui ronge l’adolescente. Hamed touche du doigt le bonheur, mais celui-ci vole en éclats lorsque la jeune fille lui avoue que son père la viole depuis ses douze ans. Une nuit, le père de Léa est blessé au cours d’une agression. Il en restera paralysé. Hamed est rapidement mis en cause avant d’être incarcéré. En prison, où il passera quatre ans, la violence devient sa seule alliée. Par instinct de survie, il refuse de revoir Léa. Lorsqu’elle accouche d’un petit Louis, c’est François qui offre son réconfort à la mère et l’enfant, tandis qu’en détention Hamed sombre dans la haine et la colère.

Hamed et Léa se retrouveront, quelques années après. Mais leur amour, toujours présent, suffira-t-il à les réunir?

 

Mon avis : 

A ceux qui craignent avoir tout vu, tout lu, au regard de la 4ème de couverture : n’ayez crainte ! Et surtout, fondez pour ce premier roman ultra prometteur. L’histoire de Ta vie ou la mienne est aussi douce que brute. Aussi belle que laide. Sans clichés, sans en faire trop, Guillaume Para nous conte le destin d’un trio auquel on s’attache vite. Hamed, Léa et François. François qui est à mon sens le personnage le plus fort, même si le « rôle principal » est affecté à Hamed. François qui apaise, attend, lisse les contours, arrange. Mais il n’est pas le seul. Il y a dans ce roman plein de personnages qui portent en eux l’espoir et qui entourent Léa et Hamed, ce « couple maudit ». 

J’ai trouvé ce roman passionnant, et extrêmement agréable à lire, car à hauteur d’Homme. Rien n’est accentué. Tout est posé là. L’amour comme la violence. Avec une quasi-normalité qui coupe le souffle. 

Je n’en raconterais pas plus car l’histoire est déjà bien présentée par le résumé de quatrième de couverture, et les sensations sont absolument à découvrir par vous-même. 

Le petit plus, le fond football qui donne une trame à la jeunesse de Hamed. On sent toute la passion de l’auteur pour ce sport très d’actualité. 

En bref : j’ai adoré Ta vie ou la mienne ! Merci Guillaume Para pour cette superbe découverte, et bonne route pour ce premier roman. Vivement le suivant. 

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :