La Valse des arbres et du ciel _ Jean-Michel Guenassia

– Le Livre de Poche – Sélection d’avril du Prix des Lecteurs – 

 

Résumé : 

À l’aube de sa mort en 1949, Marguerite Gachet se souvient de ses dix-neuf ans et du moment où sa vie a basculé.-sur-Oise, juin 1890. Son père, le docteur Gachet, ouvre sa maison à un artiste néerlandais sans le sou, en proie à des crises terrassantes : Vincent Van Gogh. Gachet n’est ni un grand médecin ni un amateur d’art : il collectionne tout ce que lui proposent ses « amis » peintres, en échange de consultations. La rencontre de Marguerite et de Vincent sera fulgurante, passionnée, fatale.
Jean-Michel Guenassia trouve des réponses insoupçonnées aux questions soulevées dans la biographie de l’artiste ces dernières années. Une version stupéfiante des ultimes jours de Van Gogh avec la puissance romanesque qu’on connaît à l’auteur depuis  Le Club des incorrigibles optimistes. 

 

Mon avis : 

La Valse des arbres et du ciel est le premier livre de la sélection du mois d’avril du Prix des Lecteurs que j’ai lu. Je l’ai choisi en premier car c’est celui qui m’attirait le plus. Le titre et le résumé étaient très prometteurs. Je suis malheureusement restée sur ma faim. Je m’attendais une lecture entêtante, pleine d’odeurs et de couleurs. Mais je n’ai pas ressenti autant d’émotions qu’espéré. 

L’histoire reste cependant très intéressante en offrant au lecteur une version différente de la fin tragique de Vincent Van Gogh, mais appuyée sur des faits réels. L’auteur s’est bien documenté et m’a donc permis d’apprendre un certain nombre de choses sur Van Gogh que j’ignorais jusqu’alors. Echanges épistolaires de l’artiste, problématiques financières pour les peintres de l’époque… Sur ces aspects, ce roman m’a plusieurs fois fait penser à Je couche toute nue, qui retrace le parcours d’ Auguste Rodin et de Camille Claudel (que j’avais particulièrement apprécié !). 

La plume de l’auteur est fluide et rend ce moment de lecture sympathique malgré mes attentes.  

 

En bref :

Une petite déception, même si La Valse des arbres et du ciel est agréable à lire. Je m’attendais à quelque chose de plus puissant. De plus étourdissant. Il n’en reste pas moins un ouvrage aussi divertissant qu’intéressant pour les amateurs d’art et d’histoire notamment. 

Laisser un commentaire