Le Joueur d’échecs _ Stephan Zweig

Le Livre de Poche – 

Quatrième de couverture : Qui est cet inconnu capable d’en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu’antipathique ? Peut-on croire, comme il l’affirme, qu’il n’a pas joué depuis plus de vingt ans ? Voilà un mystère que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimeraient bien percer.
Le narrateur y parviendra. Les circonstances dans lesquelles l’inconnu a acquis cette science sont terribles. Elles nous reportent aux expérimentations nazies sur les effets de l’isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges.
Une fable inquiétante, fantastique, qui, comme le dit le personnage avec une ironie douloureuse, « pourrait servir d’illustration à la charmante époque où nous vivons ».

 

Mon avis :

Je n’avais encore jamais lu d’ouvrage de Stephan Zweig mais, sur Instagram, les avis positifs autour de ses livres sont légion et ont fini par me donner une furieuse envie de découvrir son style. Quand Le Joueur d’échec s’est retrouvé face à moi en boutique je n’ai pas pu résister… pour le meilleur ! 

Ce récit, très court mais néanmoins prenant, embarque le lecteur à bord d’un navire transatlantique. Le narrateur y rencontre le Champion du monde des échecs. Curieux, il lance une stratégie pour tenter de jouer une partie contre cette légende vivante. Mais rien ne se passera comme il aurait pu l’imaginer. Un illustre inconnu apparaît et se fait remarquer par sa maîtrise du jeu et de la stratégie. Rapide, prévoyant plusieurs coups à l’avance… Il avoue pourtant ne pas avoir touché un échiquier depuis plus de vingt ans. Il raconte au narrateur comment cette expérience du jeu lui est venue… 

L’histoire est passionnante, la plume de Zweig absolument captivante… On suit avec frénésie les destins différents des deux joueurs d’échecs.  

J’ai beaucoup aimé le fractionnement du récit. Avec dans un premier temps l’histoire du Champion du monde, au parcours assez atypique. Et dans un second temps l’incroyable vie d’un homme poussé dans ses retranchements, forcé de jouer des duels cérébraux avec lui-même. 

Je n’en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture ! Car ce petit ouvrage vaut vraiment le détour.

Le petit plus : cette édition comporte à la fin un dossier « Stephan Zweig et le monde d’hier ». Idéal pour faire connaissance avec cet auteur du 20ème siècle dont le destin reste très lié à l’Histoire. 

 

 

3 Comments

Laisser un commentaire