La vie ne danse qu’un instant _ Theresa Revay

 – Le Livre de PocheSélection de mai du Prix des Lecteurs – 

Résumé : 

Rome, 1936. Alice Clifford, correspondante pour le New York Herald Tribune, assiste au triomphe de Mussolini. Sa liaison avec un diplomate proche du pouvoir fasciste ne l’aveugle pas, et son goût pour la liberté l’empêche de succomber aux sirènes des dictatures.
La guerre menace, les masques vont tomber. Alice découvre les conspirations qui hantent les couloirs du Vatican et les rues de Berlin, tandis que attirance pour un journaliste allemand révèle les fêlures de son passé.
Des palais romains à la corniche d’Alexandrie, des montagnes d’Éthiopie aux plaines de Castille, l’inoubliable portrait d’une femme intrépide et passionnée.

 

Mon avis : 

Décidément pas emballée par ma sélection de mai. Une grosse déception, un abandon, et ce livre, La vie ne danse qu’un instant. Celui pour lequel j’ai voté ce mois-ci. Pas un coup de coeur. Mais il est, des trois, celui qui m’a le plus intéressée. Celui, aussi, que j’ai trouvé le mieux écrit, globalement fluide et agréable, malgré quelques longueurs. Celui qui m’a le plus apporté en connaissances historiques, car il s’agit d’une véritable fresque historique de la situation d’avant guerre. Mussolini, Franco, Hitler… On découvre comment les pions se mettent en place.

J’ai aussi apprécié le côté journalistique ! Ayant étudié le journalisme, j’ai suivi avec curiosité les aventures d’Alice et la façon dont elle et ses collègues pratiquent le métier de reporter en période aussi trouble. 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :