Le dernier des Mohicans _ James Fenimore Cooper

– Gallmeister – 

Quatrième de couverture :  1757, la guerre franco-anglaise fait rage pour la conquête du Nouveau Monde tandis que les tribus indiennes se livrent une lutte sans merci. Le maréchal français Montcalm remonte le lac Champlain avec ses soldats pour prendre le fort William-Henry, tenu par le colonel Munro. Au même moment, les filles de ce dernier, Cora et Alice, sont en chemin pour le rejoindre. Egarées dans la forêt nord-américaine, elles rencontrent un chasseur blanc, Natty Bumppo, alias Œil-de-Faucon, et deux Indiens, Chingachgook et son fils Uncas, le dernier des Mohicans, qui deviennent leurs guides dans cette Amérique sauvage.
Ce livre sans pareil, immense roman d’aventures qui connut dès sa parution un succès international, annonce la disparition des Amérindiens et la naissance des États-Unis.

Mon avis :

Forte de la réputation du film éponyme, je me suis lancée en toute confiance dans la lecture de ce classique de la littérature américaine récemment édité chez Gallmeister (dont j’ai jusqu’à présent vraiment aimé les livres ^^ ).

Le pavé faisant près de 500 pages je l’avais réservé pour les vacances afin d’avoir le temps de l’apprécier. Malheureusement, je ne peux pas dire qu’il m’a fait passer un excellent moment… Il m’a tout d’abord fallu un certain temps pour m’adapter au style chargé et (tout naturellement) daté. Beaucoup de descriptions, des redites, et des constructions de phrases pas extrêmement modernes… Le démarrage fut compliqué.

Une fois le décor planté et après m’être habituée au style, j’ai commencé à vraiment apprécier ma lecture. Les personnages et leurs premières péripéties m’ont tenue en haleine un certain temps. Jusqu’à ce que l’histoire s’empêtre dans un scénario répétitif.  Les filles du Colonel toujours en danger, qu’il faut en permanence secourir. Alice qui tombe dans les pommes assez fréquemment. Le vil Renard Subtil qui, aveuglé par un désir de vengeance, part dans une croisade assez démesurée.

En bref : ce fut une lecture laborieuse plus qu’heureuse, en ce qui me concerne. Je pense tout de même regarder le film. D’après mes renseignements il semble qu’il soit librement adapté du livre. Je suis assez curieuse de comparer.

Quelqu’un l’a-t-il lu ? Je suis assez curieuse de savoir comment vous l’avez ressenti.

One Comment

Laisser un commentaire