Les crayons de couleur _ Jean-Gabriel Causse

– Flammarion- 

Quatrième de couverture : Du jour au lendemain, les couleurs disparaissent. Dans ce nouveau monde en noir et blanc, un drôle de duo se met en tête de sauver l’humanité de la dépression en partant à leur recherche. Lui, c’est Arthur, employé dans une fabrique de crayons de couleur, aussi paumé que séduisant. Elle, c’est Charlotte, aveugle de naissance et scientifique spécialiste de ces mêmes couleurs qu’elle n’a jamais vues. À leurs côtés, une petite fille au don mystérieux, un chauffeur de taxi new-yorkais, les résidents d’une maison de retraite qui ressemble à une colonie de vacances. À leurs trousses, une bande de bras cassés au service d’une triade chinoise…
Avec ce roman ludique et enrichissant, vous ne verrez plus jamais les couleurs de la même façon.

Mon avis :

Un peu (bon, d’accord, très) déçue par ce roman. Tout invitait pourtant le lecteur à passer un agréable moment. Couverture délicate à souhait, concept vraiment original… Tout semblait promettre un grand roman. Je me retrouve pourtant, en fin de lecture, dans un grand embarras.

Si effectivement le scénario de l’histoire est captivant, j’ai trouvé que l’intrigue, telle qu’elle est présentée, est mal ficelée. Au départ simple, l’histoire se « complexifie » quand elle prend des tournures de polar, avec comme pactole très convoité des crayons de couleur et les mains « magiques » d’une petite fille. J’ai trouvé la façon dont les protagonistes vivent les événements et rebondissements un peu bancale, peu crédible, et donc je n’ai pas ressenti de suspense ou d’envie particulière de dévorer les pages pour arriver au chapitre suivant. Je dois même avouer avoir eu l’impression de subir cette lecture.

Il n’en reste pas moins que le fond de l’histoire pose des questions très intéressantes sur notre approche des couleurs, la perception de celles-ci et l’impact qu’elles ont sur notre vie sans même que nous nous en rendions compte.

Le tout ponctué de petites anecdotes sur l’histoire des couleurs à travers les âges (un peu de culture générale ne fait jamais de mal) et de faits scientifiques sur la vue et les couleurs.

En bref : si je reconnais l’utilité de ce livre et l’intérêt du sujet, je reste déçue par la façon dont l’intrigue est écrite…

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Je serais curieuse d’avoir des avis (si possible différents) du mien.

Laisser un commentaire