Les grands espaces _ Catherine Meurisse

 – Dargaud – 

Résumé : 

Catherine Meurisse a grandi à la campagne, entourée de pierres, d’arbres, et avec un chantier sous les yeux : celui de la ferme que ses parents rénovent, afin d’y habiter en famille. Une grande et vieille maison qui se transforme, des arbres à planter, un jardin à imaginer, la nature à observer : ainsi naît le goût de la création et germent les prémices d’un futur métier : dessinatrice. Avec humour et tendresse, l’auteure raconte le paradis de l’enfance, que la nature, l’art et la littérature, ses alliés de toujours, peuvent aider à conserver autant qu’à dépasser. Les Grands Espaces raconte le lieu d’une enfance et l’imaginaire qui s’y déploie, en toute liberté.

Mon avis : 

Une bouffée d’oxygène, et une sacrée machine à remonter le temps !
En quête de nouvelles bandes dessinées je suis tombée sur celle-ci. Le titre, Les grands espaces, m’a tout de suite fait de l’œil. Intriguée je lis la quatrième de couv’, ouvre une page au hasard, découvre une chèvre en train de mettre bas. Il n’en fallait pas plus : ni une, ni deux, j’embarque la BD et la lis dans la foulée.

Quel bonheur ! L’auteur, Catherine Meurisse, revient en dessin et avec humour sur ses années d’enfance, au grand air de la campagne.

La maison où tout est à refaire, le terrain où l’on imagine châteaux et forêts, les découvertes de la nature qu’on garde précieusement… La volonté des parents de préserver leur coin de paradis de l’étendue du mode de vie urbain et de l’évolution d’une agriculture qui s’industrialise. Et surtout, l’imagination débordante des petites filles, une imagination alimentée par la richesse de la campagne environnante.

J’ai tout aimé de cette bande dessinée ! Parce qu’elle est douce et belle, qu’elle est pleine de jolies réflexions et offre de nobles hommages à l’art et la littérature. Et surtout parce qu’elle m’a très souvent fait penser à mes parents, à leur labeur pour se construire leur coin de paradis, et à nos jeux d’enfants, à mes frère et sœurs et moi, dans cet univers à explorer. 

La campagne est une merveille. Y grandir est un luxe pour un enfant. Pouvoir aller partout, fouiller, s’inventer des mondes… Se construire. Les grands espaces le raconte avec beaucoup de justesse ! Cette bande dessinée me parle tellement… C’est un coup de coeur ! Bravo à Catherine Meurisse et merci pour cet ouvrage qui m’a ramenée quelques années en arrière, dans mon paradis. 

One Comment

Laisser un commentaire