Une vie à t’attendre _ Alia Cardyn

 – Charleston – 

Résumé : 

« Je suis petite, si petite dans ces lieux silencieux. Je connais la nature des silences et celui-ci n’est pas bon. Il est le dernier souffle d’une maison qui s’est vidée, précipitant ma perte. Je les appelle et en réponse, ce silence implacable. Où sont-ils ? Je m’apprête à poser le pied sur cette marche mais j’ai déjà compris. Dans quelques secondes, je cesserai d’être une enfant.»

Qui devient-on dans une vie où des parents disparaissent mystérieusement ? Rose a six ans quand la tragédie se produit. Dans ce quotidien bouleversé, elle grandit avec sa version de l’histoire, qui l’étouffe.
Qui Rose serait-elle aujourd’hui si elle ne pensait pas qu’ils l’ont abandonnée ? C’est la question que se pose celui qui l’a toujours aimée.
À Bali, seize ans après leur disparition, Rose découvre quelques mots sur un carton. Commence alors un périple haletant. Les indices qu’elle va petit à petit accumuler lui permettront-ils de dépasser une enfance brisée ?

 

Mon avis : 

Bonheur, bonheur… Bonheur ! Bonheur de retrouver la plume d’Alia Cardyn, dont le second roman, Le Choix d’une vie, m’avait régalé de bout en bout. Nous avons ici son premier roman… Et quel roman !

« Un roman haletant ! » selon la RTBF. Oui il l’est. Une vie à t’attendre vous réserve une intrigue familiale pleine de suspense mais qui n’a rien d’un thriller horrifique. Dans l’attente, la soif de savoir ce qui est arrivé aux parents de Rose, nous sommes ensevelis sous une chaude couverture de bons sentiments. Car Rose, dans ce malheur d’enfance qui la poursuit et qui l’empêche de se construire comme elle le souhaite, est entourée d’êtres bienveillants. Ce sont eux qui, comme d’habiles sculpteurs, vont la modeler, lui donner forme, caractère et plus de solidité que ce dont elle se croit capable.

Les chapitres alternent entre témoignages du passé et présent. Peu à peu les contours du possible et de l’impossible se dessinent. Le tout sous une plume absolument divine qui jamais ne nous chagrine.

Je ne rentrerai pas dans plus de détails. Je ne voudrais pas gâcher l’intrigue à celles et ceux qui auront la riche envie de lire ce livre tellement haletant et passionnant que je me suis surprise à faire des poses forcées… Juste pour ne pas le finir trop vite. Pour faire durer le plaisir. Je me demande même si ce n’est pas la première fois que je ralentis volontairement une lecture pour la savourer.

Je crois que vous l’aurez compris, mon coeur fait boum boum… Je me suis trouvé un nouvel auteur fétiche. La charge émotionnelle de la plume d’Alia Cardyn et sa richesse narrative en font, à mon sens, une auteure à suivre. Vivement le prochain ! 
 

J’achète ce livre

 

Laisser un commentaire