Paris au siècle des Lumières

Paris au siècle des Lumières _ Arlette Farge (le Robert)

Quatrième de couverture : « Comment vivaient les Parisiens au XVIIIe siècle ? Comment se logeaient-ils, s’habillaient-ils, se nourrissaient-ils, se divertissaient-ils, loin des fastes de la vie de cour ? Et quel français, au juste, parlaient-ils ?
Grâce à cette nouvelle façon d’écrire l’histoire, dans un style baigné des odeurs, des bruits et des couleurs de la vie populaire de l’époque, Arlette Farge nous transporte dans un Paris méconnu. Ici, une lavandière des bords de Seine frappe son linge avec un battoir, là un cabaretier propose une chopine de vin pour trois sols.
Nous projetant dans notre réalité d’aujourd’hui, l’auteur décrit les lieux de sociabilité nés sur le pavé du XVIIIe siècle : les cafés, les restaurants, et raconte les émotions et les concepts qui ont façonné notre monde moderne : l’intimité, la séduction, l’opinion…
Ce livre est une plongée vertigineuse dans le dédale des rues de la capitale, ses lieux de vie bruyants, encombrés et envahis par les animaux, entrecoupés de majestueuses promenades : le Palais-Royal, les Tuileries, les Champs-Élysées, où se croisent alors toutes les classes sociales. C’est un envers du décor, qui nous livre une vision intime et humaine du XVIIIe siècle, à l’ombre des Lumières. »

 

Chronique :

Petit voyage dans l’Histoire de France avec ce petit guide, cette petite encyclopédie, que les éditions Le Robert ont eu la bonne idée de me proposer (merci !).
J’aime beaucoup l’Histoire, mais ai, je le sais, encore beaucoup de lacunes à combler ! Ce livre qui nous plonge au siècle des Lumières aura eu le mérite d’éclairer ma lanterne.

Pour ce qui est du fond, pas grand chose à redire. On en apprend à toutes les pages, sur tous les domaines. Des informations que l’auteur appuie avec des illustrations et des documents d’archives d’époque. Bravo à Arlette Farge pour ce beau travail d’enquête… Je suis toujours admirative devant la patience et l’application des auteurs dans leurs recherches pour nous offrir (dans les ouvrages historiques comme dans la fiction), des livres pointus.

Pour la forme… Il m’a fallu changer mes habitudes. J’ai au départ abordé le livre à la manière d’un roman, en partant sagement du début. Mais face à la masse d’informations, je me suis sentie vite « oppressée ». Mon remède ? Naviguer entre les chapitres, d’un thème à l’autre, au gré de mon humeur. La lecture a été beaucoup plus agréable ainsi, et plus ludique, en me demandant à chaque fin de chapitre où l’envie guiderait mes pas.

En bref : un livre documenté, riche en informations, qui permet à tous de découvrir plus en profondeur la vie à la ville (en l’occurrence à Paris), au siècle des Lumières. L’occasion de découvrir des mœurs parfois très similaires aux nôtres, parfois bien éloignées. Et de s’imaginer la vie qu’ont pu mener nos ancêtres, qu’ils fussent nobles ou moins nobles. La plume soutenue de l’auteur ajoute au réalisme, nous donnant l’occasion l’impression de parler avec quelqu’un venu du passé. 

— Le plus : tout est déjà dit à ce sujet, le vrai plus de ce livre c’est lui même. Et cette quantité d’informations mises à la portée des passionnés d’Histoire.

— Le moins : j’aurais apprécié plus de petites illustrations pour ponctuer les paragraphes.


 

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :