Mer agitée _ Christine Desrousseaux

 – Le Livre de Poche – Sélection d’avril du Prix des Lecteurs – 

 

Résumé : 

Sur une plage désertée par les estivants, Jean se plonge dans l’eau glacée. Quel que soit le temps, il part nager, pour oublier son corps trop vieux, pour oublier son petit-fils Léo, enfermé dans sa chambre et replié sur lui-même depuis son retour d’Afghanistan. Léo qui crie la nuit, Léo qui lui fait peur. À quel moment s’est envolé l’enfant rieur dont il était si proche  ? Le jour où sa mère a disparu sans laisser de traces  ? Ou lors de l’une de ses missions  ?
Un soir, Léo, ivre, agresse une jeune fille. Il s’en tire à condition de présenter ses excuses. Mais quand une adolescente disparaît quelques jours plus tard, Jean va devoir affronter les gens du village qui voient en Léo un suspect idéal et deviennent de plus en plus hostiles. Il commence lui-même à douter  : et si ce petit-fils tant aimé avait commis l’irréparable  ?

 

Mon avis : 

Faire face. Faire face à soi-même, faire face aux éléments, mais aussi faire face aux autres, aux préjugés. Mer agitée est un récit prenant. Celui d’un grand-père qui lutte contre le temps, qui s’acharne à nager en pleine mer alors que l’été est bien loin derrière lui. Il tient un carnet, celui de ses baignades, qui devient rapidement le témoin d’une histoire plus sombre. La transformation de son petit fils, la disparition d’une jeune fille, et les doutes, les doutes… 

Peut-on croire que la chair de sa chair pourrait commettre un crime atroce ? Mer agitée dépeint le destin d’un homme, mais aussi de tout un village, frappé par un terrible fait divers. La présomption d’innocence, les aveux, le combat judiciaire. Et le regard des autres, de ceux qui tournent le dos sans demander leur reste. Face à ces épreuves, Jean s’appuie sur l’amour et sur l’espoir. 

En parallèle, le lecteur découvre au fil des pages une seconde histoire. Celle d’une mère qui quitte son mari et son fils sans explication, sans un au revoir, mais non sans un déchirement au coeur. 

En bref :

Je dois l’avouer, j’ai dévoré ce livre. Entre journal intime, et enquête policière-journalistique, je lui ai trouvé quelque chose de différent. Une tonalité simple mais sévère, qui renvoie chacun à sa place. Comment agir quand un drame se produit, doit on croire ce que disent les voisins, ce que les juges affirment, ce qu’un suspect avoue, ce que notre coeur nous dicte ? Mer agitée est un roman passionnant, qui plonge le lecteur dans une intrigue où les forces et les faiblesses de l’âme humaine sont les actrices principales. Traumatismes, espoir, amour, résignation… Tout se bouscule au bout de la plume agile de l’auteur. Les personnages sont émouvants et l’histoire de ce village confronté à ce terrible fait-divers pourrait être celle de beaucoup d’autres.

Lu dans le cadre du Prix des Lecteurs Le Livre de Poche, pour le mois d’avril, c’est Mer agitée qui remporte ma voix. 

2 Comments

  1. Pingback: Avis lecture : Par amour, de Valérie T.Cuong - Le Prix des Lecteurs

  2. Une Minnie à New York

    Merci encore pour cette belle chronique ! Votre écriture donne très envie de lire les livres dont vous parlez. Votre sensibilité me parle beaucoup.

Laisser un commentaire