Salina _ Laurent Gaudé

✨ Imaginez un conte, avec un soupçon d’épopée, un zeste de mythologie, une pincée de légende. Imaginez qu’on prend tout le pouvoir de l’art oratoire et littéraire, qu’on le met dans une jolie boîte dorée, qu’on secoue un peu, et qu’on vous l’offre.
A l’ouverture, vous serez éblouis par Salina. 💛

Comment peut-on mettre autant de force, d’émotions, autant d’hommes et de femmes, dans un roman si petit ? On le lit en ayant l’impression d’avoir en main un livre de contes fabuleux. On se laisse happer, on perd notion de temps et d’espace, on baigne dans l’ailleurs des légendes.

Désormais tout est sable, soleil, et sel.

On découvre l’apparition à la vie de Salina, intrigante et forte déjà. On la suit dans la mort, et portés par la voix de son fils, on refait le film d’une vie incroyable, faite de combats, de douleurs, de résilience, de vengeance. 

Chaque chapitre est une histoire en soi qu’on prend le temps de savourer, de digérer, avant d’attaquer le suivant. Chaque pas de Salina, chaque pas de Malaka, chaque jour passé, chaque nuit écoulée, apporte son lot de chagrins ou de joies. Et au fil du temps qu’on ne peut mesurer, l’histoire se tisse de mille voix.

La beauté de la mise en abyme d’une histoire dite par tant de personnes. N’en est-elle pas plus forte à chaque fois ? Certainement. 

Salina c’est une histoire de femmes, c’est une histoire d’hommes. C’est une histoire d’égos et d’oublis, de vengeance et de paix. De frères et de mères. C’est juste beau. C’est juste à lire, à offrir. J’ai découvert un nouveau livre de chevet, si lumineux qu’on ne veut pas s’éloigner de son éclat.

Et quel plaisir de le lire en duo. D’échanger chapitres après chapitres. De partager nos avis, de confronter nos références. Avec une @devoratrix_libri fan de l’auteur et fort instruite côté mythologie, je ne pouvais être mieux accompagnée (désolée ma douce Laura, pour mes piètres références à comparé des tiennes, mais Kirikou, quand même !). Une première aventure qui nous mènera sur le sentier de la mythologie en 2021. J’adore. En attendant, il est plus que chaudement recommandé d’aller lire son avis sur son compte. Et de s’y abonner, promis, vous n’en serez pas déçus.

Et que dire de cette couverture. Clairement l’une des plus belles photos de couv’ d’un livre que je connaisse et qui accompagne merveilleusement ce texte d’un Laurent Gaudé dont je veux désormais tout lire !!! Une photo de Kimiko Yoshida. Excellent choix de la part des éditions Actes Sud.

Retrouvez tous mes coups de cœur par ici