Carmen _ P. Mérimée (illustré par B. Lacombe)

Soleil – 

Résumé : À travers sa maîtrise de la symbolique, Benjamin Lacombe transfigure l’atmosphère passionnée de Carmen.
Carmen est une nouvelle de Prosper Mérimée écrite en 1845, dont a été tiré l’opéra homonyme, musique de Georges Bizet, livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy (1875). En Espagne, à Séville. Arrêtée à la suite d’une querelle, Carmen, bohémienne au tempérament de feu, séduit le brigadier Don José, et lui promet son amour s’il favorise son évasion… Benjamin Lacombe s’est attaché à mettre à l’honneur l’aura de cette femme fatale à travers ses particularités physiques, avec l’envie de la rendre surnaturelle, envoûtante, quasi satanique. Il a utilisé des huiles et des gouaches pour les images en couleurs et de l’encre de chine pour les cabochons.
Un beau livre qui sublime l’amour tragique et la jalousie amoureuse.

 

Mon avis : 

De la redoutable et envoûtante Carmen, je connaissais l’incontournable opéra de Bizet. Mais je n’avais jamais posé mes yeux sur l’oeuvre qui a fait naître Carmen : la nouvelle éponyme écrite par Prosper Mérimée en 1845. 

Il aura fallu que je croise le chemin de l’édition illustrée par Benjamin Lacombe pour que mon attention soit totalement accaparée et que je l’achète sans me poser de questions. 

J’ai donc eu l’occasion de découvrir l’histoire de Carmen, et le destin de ceux qui eurent l’immense bonheur et la tragique malchance de tomber dans sa toile. Dès les premières pages, la plume de Mérimée conjuguée au talent d’illustration de Benjamin Lacombe font des ravages. On a clairement du mal à lâcher le livre. Aussi bien poussés par l’envie de découvrir de nouvelles peintures que par le besoin de savoir ce qu’il va advenir des âmes ayant rencontré la charmante et charmeuse Carmen. 

Les divers bonus joints permettent de mieux comprendre l’oeuvre et le contexte dans lequel elle a été écrite. 

Je dois avouer que je n’aurais probablement pas lu ce récit si je n’avais pas été totalement séduite (moi aussi) par le charme ravageur de la couverture de Carmen. Preuve, s’il en fallait, que cette édition a été parfaitement pensée ! 

En bref : Un livre plein de caractère, de sensualité, de suspense. Un petit régal à lire et à regarder. J’ai adoré ce magnifique livre-objet hyper qualitatif qui apportera une plus-value à votre bibliothèque, mais aussi vous permettra de découvrir un classique qui mérite d’être lu. 

Un coup de cœur ? Absolument !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :