Ma première fois à Livre Paris

Ma première fois à Livre Paris

mars 18, 2019 2 Par clarine_bouquine

Il était temps ! Grand temps pour moi de baigner jusqu’au coup dans l’univers livresque, de rencontrer les blogueurs et lecteurs et de saluer ces maisons d’édition qui me font confiance. Temps pour moi de passer du virtuel au réel. Une escapade en bonne compagnie, avec Emma (Les sentiers livresques d’Emma).
Livre Paris en était l’occasion ! Deux jours fous, dans un monde merveilleux. Une immersion dans un univers bienveillant et passionnant. J’étais à ma place. J’ai adoré. J’ai bousillé mes pieds et mes petits bras tous frêles ont souffert… Pour le meilleur.

Difficile pour moi d’organiser mes pensées tellement c’est encore l’effervescence dans ma tête. Alors je vais tenter de catégoriser mes pensées et mes retours pour que ce soit à peu près lisible pour vous 😉

LIVRE PARIS – JOUR 1

Le salon

Après un long trajet en bus de nuit, nous sommes arrivées, Emma et moi, vers 5h30 du matin. Un passage à l’appartement, une petite sieste bien méritée et direction Porte de Versailles.
Quand nous sommes entrées dans le pavillon je me suis sentie submergée. Tout ce monde, toutes ces choses à voir… Intimidée, je me suis dis que je n’oserais jamais parler avec les auteurs, les éditeurs etc.

Nous nous sommes habilement éloignées du quartier BD-MANGA-Jeunesse assailli par les scolaires pour respirer un coup. L’occasion pour moi de commencer ma recherche de quelques titres pour le challenge Varions les éditions de Madame Tapioca.

#Varionsleseditions

J’ai trouvé deux titres pour participer au fil de l’année à ce joli challenge qui a pour objectif de nous inviter à découvrir des maisons d’édition de taille plus modestes, moins visibles. A chaque mois sa maison d’édition. Vous cherchez un livre, le lisez et le présentez avec le hashtag relatif #varionsleseditions.

Je vous parlerai donc, en juillet, de Tout est maintenant, de Julia Wolf, chez Le Castor Astral. Et en décembre, de Augustus Carp par lui-même, de
Henry Howarth Bashford, chez L’arbre Vengeur.

Les échanges

Nous avons profité du vendredi pour déambuler, acheter, et discuter. L’occasion pour moi d’aller faire un coucou à Cit & Maz, la maison d’édition aux centaines de beaux livres, et de les remercier pour leur confiance.Je suis aussi partie à la découverte de maisons d’édition que je ne connaissais pas, comme Les éditions de l’Antilope portée par deux passionnés fous, bien entourés d’amis bénévoles pour les aider. J’ai acheté Transport, chaudement recommandé par l’amie des éditeurs à ceux qui cherchent un livre à lire en retenant leur souffle. Parfait pour moi.

Le salon a aussi été l’occasion pour moi de retrouver Frédérique Hespel, presque voisine altiligérienne, d’acheter un de ses livres et de l’enrichir d’une adorable dédicace. Pour ceux qui ne connaissent pas cette auteure, je lui ai dédié un article sur le webzine Bonjour Marcel.


Passage chez l’Archipel

Grâce à Emma, j’ai aussi eu l’occasion de visiter la maison d’édition l’Archipel, et de faire la rencontre de Mylène qui s’occupe de la communication. Une nana super chouette, hyper motivée, qui m’a fait fort belle impression. Nous avons bien évidemment parlé lecture… Mais aussi un peu édition, ce qui était très intéressant.

LIVRE PARIS – JOUR 2

Les rencontres organisées

Le samedi, jour du bonheur suprême !

Commencer la journée par un petit déjeuner chez Ladurée, en compagnie de blogueurs et des autrices de l’adaptation BD de La Princesse de Clèves, à paraître chez Dargaud. Un moment privilégié, très passionnant ! Claire Bouilhac et Catel Muller sont des femmes talentueuses, cultivées, généreuses et ultra complémentaires. Leur complicité et leur authenticité nous ont fait passer un moment inoubliable. Je vous en reparlerai quand je chroniquerai la BD 😉

Nous avons enchaîné avec un déjeuner organisé par la team Albin Michel. L’occasion d’enfin rencontrer Claire et Mickael et de les remercier pour tout ce qu’ils font ! Mais aussi de partager un moment très convivial avec des « collègues » lecteurs, blogueurs, instagrameurs. Trouvailles ou retrouvailles, j’étais au comble du bonheur. Anne-Gaëlle Huon et Sophie Tal Men nous ont accordé avec beaucoup de gentillesse de leur temps pour parler de leurs nouveaux livres, de leur travail de romancières…
En plus j’étais placée à table à côté de Maïté, ou Mademoiselle Lit, que j’apprécie particulièrement.
Le paradis.

Les échanges avec les blogueurs

Au cours de ces deux jours, j’ai pu rencontrer « pour de vrai » des instagrameurs avec qui j’avais déjà échangé sur le net. J’ai aussi eu l’occasion de découvrir des personnes que je ne connaissais pas encore. Avec les uns et les autres, de longues discussions autour d’une passion commune dévorante : les livres ! Des moments précieux qui galvanisent et donnent envie de lire toujours plus…

BILAN

Le bilan est assez simple : j’ai vécu un rêve éveillé ! J’ai parlé avec des gens tous plus intéressants les uns que les autres. J’ai enfin vu Mireille Calmel ! J’ai même ma petite dédicace. J’ai acheté de belles choses sans écorcher mon budget (je ne l’ai dépassé que de 90 centimes…).
J’ai aussi eu de jolis cadeaux <3

Ma PAL en prend un coup 😀

Ma déception : ne pas avoir eu le temps de faire autant que j’aurais aimé, notamment de suivre des conférences. Elles avaient l’air tellement passionnantes.

J’espère pouvoir remettre ça l’an prochain, avec plus de temps devant moi ^^

Avec Mireille Calmel


Les nouveaux venus dans ma bibliothèque :