Mademoiselle Papillon _ Alia Cardyn

Mademoiselle Papillon _ Alia Cardyn

avril 20, 2021 0 Par clarine_bouquine

Mon avis

Encore un bien beau roman ! Deux femmes, deux époques, deux vies d’infirmières au service des enfants, au chevet de la vie.

@aliacardynecrivain appuie son histoire fictive sur un personnage ayant bel et bien existé, Thérèse Papillon, Juste parmi les nations, dont le préventorium aura permis de sauver de nombreux enfants. Et Gabrielle, Gaby, infirmière de nos jours en néonatalogie.

Cette dernière se voit confier un manuscrit, écrit par sa mère, sur la vie de Thérèse. Alors que l’épuisement lui fait peu à peu perdre le sens de sa vocation, elle trouve dans le parcours de Thérèse une certaine force, un apaisement, et s’ouvre peu à peu à une nouvelle vie : plus attentive à ses bébés, à leurs parents, mais aussi à sa propre existence… Une forme de renaissance que l’on suit avec attention. 

Ce livre est un bonbon, un condensé d’émotions. La force et la malice de Thérèse, les doutes de Gaby (qui m’a souvent fait penser à moi), les destins de ces enfants nés trop tôt, si fragiles, dont le souffle de vie est incertain. Les parcours de ces enfants que les guerres et ses ravages menacent… Tout est beau. Encore.

Les gorges se nouent, les larmes viennent, les sourires reviennent. C’est impossible de ne pas se sentir pleinement vivant en lisant ce genre de roman. 

La force d’Alia Cardyn, c’est d’être toujours dans le juste. Ses mots me touchent invariablement en plein cœur, les émotions, les situations de ses personnages trouvent toujours un point d’ancrage dans ma vie, même quand les contextes sont très éloignés de ce que je peux traverser. Je me retrouve toujours dans une énergie, dans une faiblesse, et je me laisse porter par les mots, qui me renforcent. 
Lire un roman d’Alia, c’est un peu comme échanger avec sa mère, c’est intime, émouvant, réconfortant.

C’est un sentiment très étrange, mais qui se renouvelle d’un roman à l’autre. Alors j’attends le prochain, évidemment, pour me laisser bercer à nouveau.

Le résumé de l’éditeur, Robert Laffont

Gabrielle, 30 ans, infirmière, s’occupe de grands prématurés dans un service de néonatologie intensive. L’univers de la jeune femme s’est réduit aux quelques mètres carrés de sa salle, la salle 79, où elle glisse lentement dans l’indifférence, lorsqu’elle découvre l’histoire de Mademoiselle Papillon.
En 1920, dans une France ravagée par la Première Guerre mondiale, cette infirmière de la Croix-Rouge est envoyée au dispensaire de Vraignes-en-Vermandois. Alors qu’elle tente de mener à bien sa mission, la vision des enfants qui succombent dans la rue l’obsède. Une ambition se forme et prend bientôt toute la place : elle doit bâtir une maison pour les protéger.
Lorsqu’elle franchit le seuil de la sublime abbaye de Valloires, Mademoiselle Papillon est convaincue d’approcher son rêve.

Ce roman mêle le destin de deux infirmières et met en lumière une femme exceptionnelle : Thérèse Papillon, qui a sauvé des milliers d’enfants et a été reconnue Juste parmi les Nations. Après avoir mené une véritable enquête – en néonatologie mais aussi auprès de ceux qui ont connu Thérèse Papillon –, Alia Cardyn livre un hommage sensible et lumineux aux femmes qui ont l’audace d’incarner le changement.