La traversée des temps. Paradis Perdus _ Eric-Emmanuel Schmitt

La traversée des temps. Paradis Perdus _ Eric-Emmanuel Schmitt

mai 11, 2021 0 Par clarine_bouquine

Résumé de l’éditeur

Cette Traversée des temps affronte un prodigieux  défi : raconter l’histoire de l’humanité sous la forme d’un roman. Faire défiler les siècles, en embrasser les âges, en sentir les bouleversements, comme si Yuval Noah Harari avait croisé Alexandre Dumas. Depuis plus de trente ans, ce projet titanesque occupe Eric-Emmanuel Schmitt. Accumulant connaissances scientifiques, médicales, religieuses, philosophiques, créant des personnages forts, touchants, vivants, il lui donne aujourd’hui naissance et nous propulse d’un monde à l’autre, de la préhistoire à nos jours, d’évolutions en révolutions, tandis que le passé éclaire le présent.
Paradis perdus lance cette aventure unique. Noam en est le héros. Né il y a 8000 ans dans un village lacustre, au cœur d’une nature paradisiaque, il a affronté les drames de son clan le jour où il a rencontré Noura, une femme imprévisible et fascinante, qui le révèle à lui-même. Il s’est mesuré à une calamité célèbre : le Déluge. Non seulement le Déluge fit entrer Noam-Noé dans l’Histoire mais il détermina son destin. Serait-il le seul à parcourir les époques ?

Mon avis

Vous aimez les pavés, les briques, et vous aimeriez trouver une saga pour nourrir votre appétit dans le temps ? Je vous conseille de poser un oeil ou deux sur Paradis Perdus, premier tome de La Traversée des temps, une saga de 8 tomes promise par Eric-Emmanuel Schmitt, ni plus ni moins.
Le travail d’une vie ? On peut le dire. Le romancier et dramaturge travaille sur ce projet titanesque depuis 30 ans.

Et le premier opus est une pure merveille. On y découvre les premières années de vie de Noam, le héros. Né au Néolithique, dans un village au bord du Lac. Fils du chef, destiné à diriger à sa suite, il vit comme chacun dans les habitudes de cette petite société. Jusqu’au jour où il rencontre Noura, et son père. L’une va apporter déséquilibre dans le clan, l’autre va aider Noam à être plus à l’écoute de la Nature et lui ouvrir les yeux sur un grand malheur à venir : les eaux du lac vont monter et tout engloutir.

On connaît l’histoire du déluge, de l’Arche de Noé. Ici Eric-Emmanuel Schmitt nous en offre une lecture différente, plus réaliste.
Entre passé très lointain et présent, entre science, Histoire et croyances, Noam, qui a traversé les époques, nous accompagne dans une découverte fabuleusement juste… Celle de l’humanité. Avec ses beaux moments, ses violences, ses forces, ses croyances, ses médecines, ses sociétés.
C’est un récit presque encyclopédique ! 

J’ai lu un certain nombre de romans signés de cet auteur (un de mes préférés, très clairement) mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre à l’approche de cette épopée monumentale. Et… Je me suis régalée. 

Perso je tire mon chapeau. Et comme je vous le disais… J’attends la suite.