Le Spectateur _ Théo Grosjean

Le Spectateur _ Théo Grosjean

mai 27, 2021 0 Par clarine_bouquine

Mon avis

Pas un cri à la naissance. Puis pas un pleur, pas un mot, pas un rire. Jamais. Quel étrange enfant que voilà. Samuel est effrayant pour beaucoup, il met mal à l’aise jusqu’à son propre père, sa grand-mère, et met même en fuite des brigands effarés par son immobilisme. Seule sa mère l’accepte et le protège, mais un coup du sort va le séparer d’elle à jamais.

D’ordinaire, à la lecture d’une bande dessinée ou d’un roman graphique, ou lors du visionnage d’un film ou d’une série, nous voyons rapidement le personnage principal. Ici, nous sommes ses yeux, nous ne le voyons pas lui, mais nous voyons par lui. Les traits de son visage impassible ? Ce sont les reflets d’un miroir ou d’une vitrine qui nous les offrent de façon sporadique, des moments qui sont presque déstabilisants tellement nous sommes habitués à ne pas le voir. Et l’on se dit que, peut-être, lui aussi est dérouté.
Mais on ne peut que l’imaginer, car son ressenti nous est inaccessible. 

Tout comme lui, qui n’émettra pas le moindre son de toute sa vie (pas même à la naissance, par même face à l’horreur ou la douleur), nous sommes spectateurs de sa vie. 
Observateurs. Mais lui, malgré son mutisme parfois (souvent) inquiétant, est-il si spectateur, si immobile que ça ? Car il se fait des amis, il noue des liens, et sans un mot devient un artiste célèbre.

C’est une lecture à nulle autre pareille, l’histoire d’une vie étrange, parfois glauque, parfois cruelle, parfois belle. Une existence muette que l’on suit docilement, car par la volonté de @theo.grosjean, Samuel, c’est un peu nous. 

Côté graphique… C’est très réussi et surprenant, du choix de nous faire voir le monde à travers les yeux de Samuel jusqu’aux couleurs ! Les pages sur fond noir font ressortir des cases aux jolies nuances de bleu/vert, de blancs et de gris. Très chouette !

Merci @emmas_books de m’avoir prêté ce roman graphique unique ! 

Résumé de l’éditeur, Soleil (collection Noctambule)

Samuel naît muet, du moins c’est ce que pensent ses parents. Et c’est à travers ce prisme et son regard que le fil de sa vie se déroule, autour d’un sentiment étrange : celui de n’être que le spectateur de sa propre existence. En effet, du fait de son mutisme, Samuel ne parvient ni à interagir, ni à influer sur les événements auxquels il est confronté… Un subtil délice doux-amer.